Printemps 2018

Quelles sont les activités sur l’exploitation ?  

Dès qu’il fait assez doux, l’objectif au printemps est de faire les plantations pour les cultures dites d’été : tomates, courgettes, aubergines, poivrons. Il faut avant tout répandre de l’engrais bio à base de compost pour préparer la terre avant les plantations. Ces dernières se font ensuite par rotations : l’idée est d’alterner d’une saison à l’autre, sur un même terrain, des plantes ayant des systèmes racinaires différents (racines profondes / racines en surface) pour permettre à la terre de se régénérer et éviter au maximum les maladies. Par exemple les tomates sont cette année plantées sur le terrain où a poussé une partie des blettes. Plantées en avril, elles arriveront mi-juin. Et dans le même temps, d’autres plantations sont effectuées quasiment en continu : persil, oignons, etc…

Paysage et météo

Les pommiers plantés par les amapien·nes sont en plein floraison ! Des périodes de gel ont alterné avec des périodes de chaleur (toute relative hein !), quelques gelées blanches et noires et même des inondations. Bref il faut s’adapter ! Cette année par exemple, les oignons ont été plantés à – 8 degrés et les 500kg de patates un mois et demie plus tard (fin avril) que l’année précédente (début mars), et ce à cause du gel.

P1040662

Concrètement, pour nous Amapien·nes

Pour l’Amap, le printemps est le temps de la jonction : bientôt la fin des légumes d’hiver et en attente des légumes d’été. Ceci explique que c’est techniquement la période à laquelle les paniers sont les moins garnis. C’est d’autant plus le cas cette année que deux problèmes importants sont survenus sur l’exploitation : le manque d’eau jusqu’à début décembre (raison pour laquelle Philippe n’avait pas trop planté afin d’anticiper la sécheresse) et le mildiou (un petit champignon qui colonise les feuilles et empêche la photosynthèse) qui a fait partir en fumée 800 mètres carrés d’épinards (qui auraient fourni 2kg hebdomadaires par panier). Mais rassurez-vous, nous pourrons toutefois en goûter car Philippe avait aussi planté une autre variété !

Le coup de main du printemps

En mai-juin, venez donc faire un tour dans le Gers pour désherber les carottes (et aussi vous dégourdir les pattes, prendre du bon temps avec Philippe et les Amapien·nes, manger les bons produits locaux, profiter de la nature…). Pas de rdv précis car il est difficile de planifier des tâches longtemps à l’avance avec la météo. Mais Philippe a réellement besoin de nos coups de main à cette saison. Organisons-nous pour une journée en semaine ou en week-end ! Il suffit pour cela d’envoyer un mail sur mangez_sain_mangez_castaing@googlegroups.com pour proposer une date, trouver des acolytes / co-voitureurs et prévenir Philippe. Toute aide est vraiment utile, merci  d’avance !!!

Publicités

REAGISSEZ!!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s