Printemps 2018

Quelles sont les activités sur l’exploitation ?  

Dès qu’il fait assez doux, l’objectif au printemps est de faire les plantations pour les cultures dites d’été : tomates, courgettes, aubergines, poivrons. Il faut avant tout répandre de l’engrais bio à base de compost pour préparer la terre avant les plantations. Ces dernières se font ensuite par rotations : l’idée est d’alterner d’une saison à l’autre, sur un même terrain, des plantes ayant des systèmes racinaires différents (racines profondes / racines en surface) pour permettre à la terre de se régénérer et éviter au maximum les maladies. Par exemple les tomates sont cette année plantées sur le terrain où a poussé une partie des blettes. Plantées en avril, elles arriveront mi-juin. Et dans le même temps, d’autres plantations sont effectuées quasiment en continu : persil, oignons, etc…

Paysage et météo

Les pommiers plantés par les amapien·nes sont en plein floraison ! Des périodes de gel ont alterné avec des périodes de chaleur (toute relative hein !), quelques gelées blanches et noires et même des inondations. Bref il faut s’adapter ! Cette année par exemple, les oignons ont été plantés à – 8 degrés et les 500kg de patates un mois et demie plus tard (fin avril) que l’année précédente (début mars), et ce à cause du gel.

P1040662

Concrètement, pour nous Amapien·nes

Pour l’Amap, le printemps est le temps de la jonction : bientôt la fin des légumes d’hiver et en attente des légumes d’été. Ceci explique que c’est techniquement la période à laquelle les paniers sont les moins garnis. C’est d’autant plus le cas cette année que deux problèmes importants sont survenus sur l’exploitation : le manque d’eau jusqu’à début décembre (raison pour laquelle Philippe n’avait pas trop planté afin d’anticiper la sécheresse) et le mildiou (un petit champignon qui colonise les feuilles et empêche la photosynthèse) qui a fait partir en fumée 800 mètres carrés d’épinards (qui auraient fourni 2kg hebdomadaires par panier). Mais rassurez-vous, nous pourrons toutefois en goûter car Philippe avait aussi planté une autre variété !

Le coup de main du printemps

En mai-juin, venez donc faire un tour dans le Gers pour désherber les carottes (et aussi vous dégourdir les pattes, prendre du bon temps avec Philippe et les Amapien·nes, manger les bons produits locaux, profiter de la nature…). Pas de rdv précis car il est difficile de planifier des tâches longtemps à l’avance avec la météo. Mais Philippe a réellement besoin de nos coups de main à cette saison. Organisons-nous pour une journée en semaine ou en week-end ! Il suffit pour cela d’envoyer un mail sur mangez_sain_mangez_castaing@googlegroups.com pour proposer une date, trouver des acolytes / co-voitureurs et prévenir Philippe. Toute aide est vraiment utile, merci  d’avance !!!

Publicités

Inventaire des oiseaux et des insectes chez Philippe

Cet hiver Ghalia et Nelly, amapiennes convaincues et bénévoles tout terrain à l’association Nature Midi-Pyrénées ont proposé à Philippe que les associations Nature Midi-Pyrénées et le Groupe Ornithologique Gersois (GOG http://www.latchourre.fr/) passe sur son exploitation faire un inventaire des oiseaux et des insectes.

L’objectif étant d’améliorer la biodiversité sur les exploitations agricoles. Ce projet mené par les deux associations partenaires est financé par des fonds européens et donc gratuit pour tous les exploitants agricoles (explication du projet plus détaillé http://www.naturemp.org/Avifaune-en-milieu-agricole.html ).

Lire la suite

Le lundi des patates, le mardi des patates… Le samedi… des patates aussi !

Coucou les amapien(ne) s !

Voici quelques photos du dernier coup de mains lors du ramassage des patates, samedi 19 août 2017.

Comme chacun le sait, sauf à n’être jamais allé chez Philippe, la « corvée » est surtout synonyme de convivialité, amitié, gaieté, petit coup dans le nez.

Compte tenu du nombre important de personnes présentes (ce qui est plutôt chouette car comme le dit le dicton mandarin : »plus on est de fou, moins y a de riz »!) nous avons pu soulager Philippe sur le désherbage des céleris raves (cf photos). Et comme chacun en conviendra, un Philippe soulagé c’est quand même pas du luxe.

Je vous ai mis également 2 ou 3 photos du verger (on deviné les premiers fruits) ainsi que de la tablée qui s’est tenue en suivant.

A très bientôt à Gimont ami(e) s amapien(ne) s !

Sam (l’autre…)

Des nouvelles de chez Philippe

Ce week-end et le précédent, c’était Sessions « Ramassage de Carottes » !

L’occasion de ramasser de ses propres mains les carottes que l’on retrouvera prochainement dans nos paniers, et de se rendre compte de la charge de travail (avant-pendant-après) que représente la culture de ce légume-racine cultivé en BIO !! Entre le désherbage manuel, le dépressage, le ramassage…

Les coups de main carottes, mais aussi patates font partie des temps les plus importants pour soutenir Philippe et respecter nos engagements AMAPiens…

On ne le ressent pas autant à Toulouse, mais il y a eu de grosses nuits de gel à Gimont dernièrement… Ce qui a hélas entraîné un gel des plants de patate (cf photos)

Nous en avons aussi profité pour passer au verger,  la taille en palmette commence à ressembler à quelque chose et c’est pas mal du tout !! (cf photos)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Méchoui à la ferme !

C’est LE MOMENT FORT de l’année dans la vie de l’AMAP

La recette :

Choisir un dimanche d’octobre quand le soleil de début automne donne de belles couleurs à la nature (cette année : le 15 octobre)

Le secret d’un excellent méchoui bien préparé, c’est la poignée d’irréductibles (un trio cette année) qui, dès 3h du matin, allument le feu et installent les jambons à la ficelle autour du bûcher !

Vers 9h, s’aider d’une bonne douzaine de sambananiens pour les chantiers de la ferme : désherbage des carottes (c’est grâce à ces vaillants que les paniers seront garnis cet hiver), égrainage des poivrons et mise en conserve.

Faire reposer les sambananiens au cours d’une visite de la ferme faite par Philippe.

Puis les maintenir au chaud à petit feu pour installer les chaises, les tables,…

La préparation est prête pour recevoir les presque 150 amapiens de Toulouse, Auch et Gimont vers 12h.

A 12h30, faire monter la sauce avec un 1er concert des In’chalets, la fanfare des Chalets. La température monte avec la Jean brasse (bière artisanale qu’on connaît bien !). Continuer de faire swinger avec le groupe des Roger’s.

Puis le repas est prêt : partager sur les grandes tables les bons plats, desserts et autres breuvages que les amapiens auront apportés ou même produits : un grand merci à la fromagère applaudie pour le fromage offert. La viande cuite depuis 4h du matin est extra, accompagnée des poivrons marinés grillés !

Pour l’après-midi, continuer sur cette bonne journée entre copains !

Voici quelques photos !

 

 

Vivement l’année prochaine !

21/8/2016 : Carottes & Oignons

Des coups de main à la ferme étaient prévus ce week-end mais annulé le samedi car la machine de Philippe pour le ramassage des patates est tombée en panne. Nous sommes donc venus le dimanche, mais faute de patates, nous avons aidé au désherbage des carottes, et avons ramassé et mis à sécher les oignons. Nous aurons deux variétés différentes cet hiver : des oignons roses de Toulouges et des oignons des Cévennes !

Nous en avons aussi profité pour faire un tour au verger qui pousse bien et va d’ailleurs donner ses quelques premiers fruits quelques années après sa plantation : 2-3 pommes !! Il nous faudra envisager une session verger à l’automne-hiver pour tailler les arbres et les débroussailler. Une nouvelle campagne de « parrainage » des fruitiers sera d’ailleurs lancée à la rentrée pour financer les outils, le matériel et permettre de remplacer les arbres morts!

Et comme le veut la tradition, nous nous sommes régalés le midi autour d’un petit barbecue et de tartes aux légumes faites par nos soins !

En photos :

Coulinade session 2

Ce samedi 6 août, on a procédé au 2nd atelier de Coulinade de l’été !! Le concept ? Philippe ayant beaucoup de tomates qui mûrissent très vite, il nous invite à venir les transformer en coulis pour ne rien gaspiller ! On a ainsi le lieu adéquat (sous le hangar!) et le matériel (réchauds, grosses gamelles…) pour bien travailler… La mère de Philippe est également là pour nous assister (quantités d’oignons, dosage sel/poivre etc) : merci à eux pour leur accueil et leur temps ! Temps superbe, bonne petite auberge espagnole le midi… et on est repartis avec de belles bouteilles de jus de tomate !!  🙂

Sur cette session, nous avons préparé près de 7 caisses de coulis, que vous retrouverez à l’hiver dans vos paniers !

 

 

Chloé

Coup de main à la ferme, samedi 4 juin 2016

Samedi dernier, des amapiens de Toulouse et d’Auch, mais aussi des amis d’amapiens sont venus donner un bon coup de main chez Philippe !  En tout, une bonne quinzaine de personnes motivées a permis d’avancer les différents chantiers de la saison.

Au programme, désherbage des carottes, binage des céleris raves, défrichage des arbres fruitiers, et même de la maçonnerie : construction d’un mur !

Désherbage des carottes naissantes

Désherbage des carottes naissantes

Les carottes ont à peine levé (3 semaines après le semi) qu’il est temps de supprimer à la main les herbes qui ne ressemblent pas à des plantules de carotte. Au départ, l’exercice n’est pas évident de distinguer la carotte naissante des autres herbes mais on apprend vite ! C’est bien grâce à ce travail effectué tôt que les carottes pourront prendre leur place et grossir sans que d’autres plantes ne leur fassent la compétition trop rude !

 

Formation au binage à la binette

Formation au binage à la binette

Un autre savoir-faire que Philippe nous apprend : manier la binette! Avec de la pratique, la maitrise de la technique nous rend plus efficace et on se fatigue beaucoup moins ! Le céleris-rave était entouré de renouée persicaire, et en quelque coups de binette, on a fait l’affaire de cette renouée !

Et une moitié de faite !

Une moitié de faite !

Défrichage autour des fruitiers

Défrichage autour des fruitiers

Le verger commence à avoir quelques fruits ! Des petits abricots, des pommes sont visibles par-ci par-là. Pour espérer avoir des fruits à manger d’ici 2 ou 3 ans, le verger a besoin de soin. Alors que les herbes hautes dépassaient les arbres, des amapiens aguerris ont couché voire arraché ces herbes pour dégager les arbres.

Apparition des fruits

Apparition des fruits

 

Les butternuts et autres courges peuvent être stockées plusieurs semaines après la récolte, mais pas dans n’importe quelles conditions ! Un local à plus de 18 degrés est nécessaire. D’où le démarrage de la construction d’un mur derrière le hangar qui permettra de conserver les courges pour l’automne et hiver prochains.

Construction du mur pour le stockage des courges

Construction du mur pour le stockage des courges

Une bonne matinée de travail dans les champs ou derrière le hangar qui a creusé les estomacs et qui mérite un super repas partagé en mode auberge espagnole.

Repas partagé au top

Repas partagé au top

Photo de groupe

Photo de groupe

Voilà une belle journée qui ressource nos amapiens et notre producteur Philippe !

Minute du producteur : Coup de main à la ferme !!!

Salut à tous,

Quelques minutes avec Philippe pour en savoir plus sur les sollicitations à la ferme.
L’enregistrement date d’il y a un mois. Donc le coup de main c’est pour ce week-end, carottes et muret compris.

esclavage

Paniers de printemps

Comme c’est d’actualité, on rediffuse cette minute du producteur de l’an dernier !!!
– Pourquoi la taille des paniers diminue ?
Vous l’aurez compris, si vous avez des trucs à demander, ou si vous souhaitez réagir aux enregistrements, n’hésitez pas !

taille-paniers-558