Coup de main à la ferme, samedi 4 juin 2016

Samedi dernier, des amapiens de Toulouse et d’Auch, mais aussi des amis d’amapiens sont venus donner un bon coup de main chez Philippe !  En tout, une bonne quinzaine de personnes motivées a permis d’avancer les différents chantiers de la saison.

Au programme, désherbage des carottes, binage des céleris raves, défrichage des arbres fruitiers, et même de la maçonnerie : construction d’un mur !

Désherbage des carottes naissantes

Désherbage des carottes naissantes

Les carottes ont à peine levé (3 semaines après le semi) qu’il est temps de supprimer à la main les herbes qui ne ressemblent pas à des plantules de carotte. Au départ, l’exercice n’est pas évident de distinguer la carotte naissante des autres herbes mais on apprend vite ! C’est bien grâce à ce travail effectué tôt que les carottes pourront prendre leur place et grossir sans que d’autres plantes ne leur fassent la compétition trop rude !

 

Formation au binage à la binette

Formation au binage à la binette

Un autre savoir-faire que Philippe nous apprend : manier la binette! Avec de la pratique, la maitrise de la technique nous rend plus efficace et on se fatigue beaucoup moins ! Le céleris-rave était entouré de renouée persicaire, et en quelque coups de binette, on a fait l’affaire de cette renouée !

Et une moitié de faite !

Une moitié de faite !

Défrichage autour des fruitiers

Défrichage autour des fruitiers

Le verger commence à avoir quelques fruits ! Des petits abricots, des pommes sont visibles par-ci par-là. Pour espérer avoir des fruits à manger d’ici 2 ou 3 ans, le verger a besoin de soin. Alors que les herbes hautes dépassaient les arbres, des amapiens aguerris ont couché voire arraché ces herbes pour dégager les arbres.

Apparition des fruits

Apparition des fruits

 

Les butternuts et autres courges peuvent être stockées plusieurs semaines après la récolte, mais pas dans n’importe quelles conditions ! Un local à plus de 18 degrés est nécessaire. D’où le démarrage de la construction d’un mur derrière le hangar qui permettra de conserver les courges pour l’automne et hiver prochains.

Construction du mur pour le stockage des courges

Construction du mur pour le stockage des courges

Une bonne matinée de travail dans les champs ou derrière le hangar qui a creusé les estomacs et qui mérite un super repas partagé en mode auberge espagnole.

Repas partagé au top

Repas partagé au top

Photo de groupe

Photo de groupe

Voilà une belle journée qui ressource nos amapiens et notre producteur Philippe !

Publicités

REAGISSEZ!!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s