Blettes à la provençale

Bonjour à tous,

Une petite recette facile et rapide pour consommer les dernières blettes de nos paniers.

L’étape la plus longue c’est de faire cuire les blettes. Il faut les couper en tronçons de +/- 1cm (moi je ne m’embarrasse pas avec les fils, ça fait des fibres) et ensuite les cuire à la vapeur. Une fois qu’elles sont bien tendres il faut les égoutter.

Pour la deuxième étape, on sort la cocotte en fonte et on fait revenir les blettes dans l’huile d’olive avec de l’ail haché. Pour les quantités, c’est selon les goûts et la proportion de blettes. On rajoute ensuite des tomates séchées coupées en petits morceaux et on mélange bien.

L’étape cruciale c’est l’ajout de farine, les blettes doivent être enrobées mais pas trop, donc on saupoudre la préparation avec plus ou mois de cuillères à soupe de farine. Il faut faire cuire un peu, comme un roux pour une béchamel. Et puis on déglace au vin blanc et on voit qu’une petite crème se forme; alors on rajoute de l’eau (ou du lait de chèvre) pour faire une belle sauce. Le truc c’est qu’il faut continuer de tourner la cuillère en bois pour éviter les grumeaux et ajouter progressivement du liquide pour que le mélange farine/huile l’absorbe correctement. Là encore les quantités c’est au pif.

Pour épicer, du sel, du poivre, de la sauge, du thym et du romarin.

Et voilà, servit avec du riz c’est topi topi!

Bon appétit et à bientôt.

Sortie au verger et plus si affinités….

Samedi 28 février 2015, une sortie « Verger » était organisée à la ferme pour prendre soin de nos petits arbres fruitiers.
Nous étions une vingtaine, beaucoup de nouveaux adhérents, et nous avons pu, en plus des arbres, donner un coup de main dans les serres…

Concrètement, ce qui a été fait dans le verger:
– élagage des arbres qui ont pris et mise en terre de nouveaux,
– installation de fils de fer bien serrés entres arbres et de grillages en bas des tronc pour les protéger des nuisibles (un répulsif à biches sera à installer ultérieurement),
– une cartographie des types d’arbres plantés a été mise à jour,
– certains arbres morts ont été replantés dans un talus au cas où…

Dans les serres, deux temps:
le semis des oignons : il s’agit de déposer 2 graines dans chaque compartiments déjà préparé puis de recouvrir de Vermuculite (cela ressemble à des graines et permet la germination..)
le désherbage des blettes et chous raves : dans les serres nous avons contré une invasion d’orties…Les rangs ont été débarrassés de cette plantes piquante qui recouvrait quasiment l’intégralité des blettes et autres légumes… La technique est simple, se munir de gants et se baisser pour arracher les mauvaises herbes…!

La matinée s’est terminée par le partage habituel du repas.
Un retour en images

Purée de blettes !

Parce qu’on en a marre des gratins et des 3 recettes à base de blettes que l’on connait, voici le remède: la purée de blettes !
– une botte de blette
– 1kg de pomme de terres
– 2 kub or
– sel / poivre / muscade
– crème fraiche (épaisse, parce que c’est vachement meilleur)
Faire bouillir de l’eau avec un Kub or. Une fois l’eau bouillie, plongez les blettes.
Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre.
Une fois les blettes blanchies, égouttez-les et mettez les dans un saladier.
Faites bouillir les pommes de terres. Une fois cuites, mettez les avec les blettes.
Mixez le tout et assaisonnez. On penche pour la muscade et le poivre à bonne dose.
Ajouter un peu de crème à votre convenance. Nous mettons aussi un jaune d’oeuf par gourmandise.
Voilà, le tout est prêt et change des recettes classiques de purées ou de blettes en gratin.

Bon ap’

Louis et Camille

Saison 2013… Inscriptions en cours!!!

SAMBANANE2013Contactez-nous!!!

Les Blettes façon Marie

J’ai testé une recette avec des blettes :
couper les cotes et le vert en gros morceaux..
faire cuire à l’eau les blettes les cotes et le vert, une vingtaine de minutes;
pendant ce temps : faire revenir, lardons + échalotes;
ajouter les blettes;
ajouter un court bouillon;
laisser cuire à couvert;
au bout d’une bonne 1/2 heure ajouter une bonne cuillère de crème fraiche épaisse + sel, poivre et noix de muscade.
J’en connais qui étaient réticents et qui se sont régalés !!!

Marie Krzywaznici

Recette (basissime) pour les (côtes de) blettes :

Alors nous les blettes, on les fait à la vapeur (10 mn à l’autocuiseur), puis accompagnement avec une petite sauce « Tarator » (à la libanaise) :
– 2 cuillerées à soupe de tahiné (huile/pâte de sésame, en grande surface rayon « cuisines du monde », c’est la base de la vraie sauce du chawarma)
– jus de citron
– ail
– persil
– sel
– et en prime, du basilic en feuilles : un truc encore, le basilic, il ne faut jamais le couper ac des ciseaux ou un couteau, mais déchirer les feuilles à la main, pour garder le goût.
Le tout dans des proportions à estimer au goût.

Catherine.

Farçous aveyronnais

Pour les blettes, ya les farçous aveyronnais … qui sont délicieux ! à faire avec les feuilles .. genre de beignet

  •  1 oignon
  •  1 gousse d’ail ou échalotte et / ou oignons
  •  1 bouquet de persil frais et ou ciboulette …
  •  2 oeufs entiers
  •  2 verres moyens de farine
  •  2 verre moyens de lait
  •  sel
  •  huile pour friture

Préparation : Hacher finement les verts de blette avec l’oignon, l’ail et le persil. Mettre cette farce dans un saladier. Rajouter les oeufs, la farine et le lait. Il faut que la pâte ne soit pas trop liquide ni trop épaisse. Saler un peu. Faire chauffer l’huile de la friture. Une fois bien chaude, faire cuire les farçous. utiliser deux cuillères à soupe pour la grandeur. Les faire dorer de chaque côté pas trop longtemps. Il faut que vos farçous soient croustillants à l’extérieur et moelleux dedans. Les disposer sur du papier absorbant et les saupoudrer de sel. A servir tiède à l’apéritif ou en faire des plus gros pour une entrée.

Variante : avec en plus jambon de pays / pruneaux / épinards … selon les gouts et les couleurs …

Lucile